للمزيد من الدروس والتمارين

11.2.14

phrase simple et phrase composé

بواسطة : New 2018 بتاريخ : 21:50
Une phrase est une structure faite de mots qui permet d’exprimer verbalement nos pensées.

LA PHASE SIMPLE se compose ainsi : Sujet + Verbe + Complément (COD ou COI).

Ex : Les enfants aiment le chocolat.
Le sujet est celui qui fait l’action. Qui aime le chocolat ? Les enfants (ce groupe nominal a unefonction sujet)
Le Complément d’Objet Direct est ce sur quoi porte l’action. Les enfants aiment quoi ? Le chocolat (ce groupe nominal a une fonction COD).
Le verbe exprime l’action. On peut le conjuguer. (J’aime ; Tu aimes…)

ExJe pense à vous.
Qui pense ? Je (le pronom personnel a une fonction sujet)
Je pense à qui ? A vous (ce deuxième pronom personnel a une fonction COI)
Ici, l’action de penser (Je pense ; tu penses…) introduit un Complément d’Objet Indirect.

Attention : certains verbes ne peuvent pas introduire de complément d’objet. On dit que ce sont des verbes intransitifs. Ex : Nous nageons. Vous dansez. J’ai dormi… On ne peut pas dire « j’ai dormi qui ? J’ai dormi quoi ? J’ai dormi à qui, à quoi ?».

Rem : Certaines phrases n’ont pas de verbe. On dit que ce sont des phrases non verbales. Ex : Quelle joie !


LA PHRASE COMPLEXE est une phrase qui comporte plusieurs verbes conjugués (et donc plusieurs sujets). A chaque verbe conjugué correspond une proposition.

Les différentes propositions (ou différents groupes de mots contenants un verbe conjugué) peuvent être reliées entre elles de plusieurs manières. Il existe trois façons de relier plusieurs propositions en une phrase:

LES PROPOSITIONS JUXTAPOSEES : Elles sont reliées entre elles par un signe de ponctuation (unevirgule, un point-virgule, deux points).
Ex : Je suis fatiguée, j’ai peu dormi. C’est la virgule qui relie les deux propositions.
Ex: Je suis fatiguée : j’ai peu dormi. Ce sont les deux points qui relient les deux propositions.

LES PROPOSITIONS COORDONNEES : Elles sont reliées entre elles par des conjonctions de coordination. Voici la liste des conjonctions de coordination : mais/ou/et/donc/or/ni/car.
Ex : Je suis fatiguée car j’ai peu dormi. La conjonction de coordination car exprime la cause.
Ex: J’ai peu dormi donc je suis fatiguée. La conj. de coordination donc exprime la conséquence.

LES PROPOSITIONS SUBORDONNEES : On parle de propositions subordonnées car dans ce type de relation entre deux (ou trois, ou quatre) propositions, il y a toujours une proposition principale, la plus importante, celle qu’on ne peut absolument pas supprimer, une proposition qui dépend de la principale (la subordonnée).

 Il existe trois grandes natures de subordonnées :
·         Les propositions subordonnées relatives : Les deux propositions sont reliées grâce à un pronom relatif qui vient expanser un nom ou un pronom auquel il fait référence.
Voici la liste des pronoms relatifs qui/que/quoi/dont/où/auquel/lequel/duquel/desquels… 
Ex : La femme que je vois au loin porte une robe noire.
Ex: La ville  je suis née se nomme Lille.
Ex3 : Celui dont je te parle est brun aux yeux bleus.
Ex: J’ai vu une femme qui portait une robe noire.

·         Les propositions subordonnées conjonctives complétives : Les deux propositions sont reliées grâce à la conjonction de subordination : que/qu’, qui vient compléter un verbe. Souvent, la subordonnée complétive complète un verbe de parole, un verbe de pensée ou un verbe de croyance. La complétive a souvent une fonction COD puisqu’elle complète le verbe.
Ex : Je crois que j’ai compris. (Je crois quoi ? Que j’ai compris.= COD)
Ex: Je dis que tu as raison.  (Je dis quoi ? Que tu as raison.= COD)
Ex: Je pense qu’il a menti. (Je pense quoi ? Qu’il a menti = COD).
Ex: Je doute que tu aies fait ton travail correctement. (Je doute de quoi ? Que tu aies…= COI)

·         Les propositions subordonnées conjonctives circonstancielles : elles sont reliées par une conjonction de subordination (pendant que, afin que, pour que, pourvu que, avant que, parce que, etc. sont des conjonctions de subordination) et permettent d’exprimer des circonstances (temps, lieu, cause, conséquence, but...). Même si cela modifie le sens, on peut toujours supprimer les subordonnées circonstancielles.
Ex : Il préparait le repas pendant qu’elle apprenait ses leçons. La conjonction de subordinationpendant que exprime le temps.
Ex: Elle est fatiguée parce qu’elle a peu dormiParce que exprime la cause.
Ex: Il lui a posé beaucoup de questions afin qu’elle réussisseAfin que exprime le but.
Ex4 : Pierre a été sage cette année si bien qu’il aura un gros cadeau à NöelSi bien que exprime la conséquence.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

جميع الحقوق محفوضة لذى | السياسة الخصوصية | Contact US | إتصل بنا

تطوير : العصامي