للمزيد من الدروس والتمارين

25.10.13

LE COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES

بواسطة : GOLD TV بتاريخ : 10:19


Le bilan fournit une information continue sur les variations des éléments du bilan et permet ta détermination du résultat global. Cependant, d'un point de vue gestion, il est utile de connaître les causes de la formation de ce résultat. Cette information nécessaire et complémentaire est donnée par un document appelé Compte de Produits et Charges (C.P.C.).

En effet, de nombreuses opérations concourent à la formation du résultat. Certaines de ces opérations rapportent des gains à l'entreprise ; elles sont appelées produits.D'autres engendrent des pertes ; elles sont appelés Charges.Produits et charges sont regroupés dans un Document appelé C.P.C.

La différence entre les produits et les charges donne le résultat de la période :

Résultat = Produits -Charges

Si le total des produits est supérieur au total des charges, on a un bénéfice Si total des produits est inférieur au total des charges, on a une perte.



Charges (Classe 6)
Produits (Classe 7)
Activité courante
Charges courantes                                                                             Produits courants
Charges d’exploitation (61)
Produits d’exploitation (71)
Résultat d’exploitation
Charges financières (63)
Produits financiers (73)
Résultat financier
RE + RF = Résultat courant
Activité non courante
Charges Non courantes (65)
Produits non courants (75)

Le C.P.C. est subdivisé en trois parties distinctes qui reprennent les opérations d'exploitation, les opérations financières et les opérations non courantes.


Ce niveau constate les charges et les produits réalisés dans le cadre de l’objet social de l’entreprise.  

A- Les charges d’exploitation : Elles enregistrent toutes les opérations réalisées dans le cadre d'un exercice pour acheter les biens à revendre ou à transformer des services tels que le travail des salariés, les taxes payées à l'Etat, le service bancaire, le transport,...
B.: Les produits d'exploitation : Ils correspondent à toutes les opérations d'exploitation effectuées par l'entreprise durant un exercice, ils ont pour origine :
-          La vente de marchandises ou de produits fabriqués par l'entreprise
-          La fourniture de service à des tiers
-          L'encaissement de subventions émanant des pouvoirs publics ou de tiers en liaison avec l'objet social de l'entreprise.

Résultat d'exploitation = produits d'exploitation - charges d'exploitation


Ce niveau concerne tout ce qui est en rapport avec la trésorerie
A-    Les charges financières: Elles concernent la rémunération de ceux qui prêtent de l'argent à l'entreprise (intérêts), la rémunération des clients qui paient avant le terme normal convenu ( escompte de règlement accordé) et les charges résultantes de l'utilisation de trésorerie en dirhams ou en devises.
B-     Les produits financiers: Ils concernent les revenus des placements (exemple intérêt d'un prêt), la rémunération de l'entreprise par les fournisseurs pour règlements anticipés (escomptes de règlement obtenus) et les produits résultats de l'utilisation de trésorerie en dirhams ou en devises.

Résultat financier = produits financiers -charges financières
 Résultat courant = résultat d'exploitation + résultat financier

Ce niveau reprend tous les éléments qui ne sont pas assimilables à des opérations de gestion courante.

 A- Les charges non courantes : Elles comprennent en particulier
-          Les charges supportées par l'entreprise lors de la vente d'une partie de ses immobilisations
-          Le paiement par l’entreprise de pénalités en faveur de tiers.

B- Les produits non courants: Ils comprennent en particulier :
-          Les produits réalisés par l'entreprise lors de la cession d'une partie de ses immobilisations 
-          Le paiement à l'entreprise de dédits par des tiers (exemple : subventionreçue,...).
Résultat non courant = produits non courants -charges non courantes
Résultat avant impôt = résultat courant + résultat non courant


Le compte de produits et charges est établi en liste, on peut présenter schématiquement le compte de produits et charges de la manière suivante :
Exploitation
              I.      Produits d’exploitation
           II.      Charges d’exploitation
       III.      Résultats d’exploitation (I - II)
Financier
        IV.      Produits financiers
           V.      Charges financières
        VI.      Résultats financiers (IV- V)
     VII.      résultat courant (III+VI)
Non courant
  VIII.      Produits non courants
        IX.      Charges non courantes
           X.      Résultat non courant (VII- XI)
        XI.      Résultat avant impôt (VII + X)
     XII.      Impôt sur les bénéfices
  XIII.      Résultat net (XI- X)

On retrouve Le résultat net = Total des produits - Total des charges







III- Application

Au 31 décembre 2009, en fin d'exercice, les produits et les charges de l'entreprise SOFRA se présentent ainsi :

-          Achats d'emballages                                                         6123
    23 500 DH
-          Droits d'enregistrement et de timbre                            61671
    11 200 DH
-          Escomptes accordés                                                         6386
      2 000 DH
-          Charges d'intérêt                                                          6311
    26 400 DH
-          Achats de marchandises                                  6111
  640 000 DH
-          Déplacements, missions et réception                             6143
    82 500 DH
-          Escomptes obtenus                                                           7386
      2 100 DH
-          Achats de fourniture non stockables                             6125
  250 000 DH
-          Frais postaux                                                                     6145
    36 800 DH
-          Locations versées                                                              6131
    78 000 DH
-          Transport sur achat                                                          61425
    49 000 DH
-          Pénalités et amendes                                                        6583
         600 DH
-          Services bancaires :                                                          6147
    12 000 DH
-          Dons non courants reçus                                  7586
      1 000 DH
-          Taxe d'édilité                                                                      6161
    16 200 DH
-          Ventes de marchandises                                  7111
1700 500 DH
-          Charges de personnel                                                       6171
    35 000 DH
-          Produits des titres de participation                 7328
      3 400 DH

Travail demandé : Etablir le C.P.C. de l'exercice et déterminer le résultat de l'entreprise SOFRA.

I - Produits d’exploitation

Ventes de marchandises
1700 500 DH
II - Charges d’exploitation

Achats d'emballages
Droits d'enregistrement et de timbre
Achats de marchandises
Déplacements, missions et réception
Achats de fourniture non stockables
Frais postaux
Locations versées
Transport sur achat
Services bancaires
Taxe d'édilité
Charges de personnel
23 500 DH
11 200 DH
  640 000 DH
82 500 DH
250 000 DH
36 800 DH
    78 000 DH
49 000 DH
12 000 DH
16 200 DH
35 000 DH
III - Résultat d’exploitation =  I - II
466 300 Dhs
IV - Produits financiers

Escomptes obtenus
Produits des titres de participation
2 100 DH
3 400 DH
V - Charges financières

Escomptes accordés
Charges d'intérêt
2 000 DH
26 400 DH
VI - Résultat financier  =  IV - V
- 22 900 Dhs
VII – Résultat courant  =  III + VI
443 400 Dhs
VIII – Produits non courants

Dons non courants reçus
      1 000 DH
IX – Charges non courantes

Pénalités et amendes
600 DH
X – Résultat non courant = VIII – IX
400 Dhs
Résultat avant impôt  =  VII  +  X
443 800 Dhs



CHAPITRE III  L'ORGANISATION COMPTABLE: LES TECHNIQUES D'ENREGISTREMENT COMPTABLE, LES SUPPORTS COMPTABLES ...


Exemple: Au 01-01-2009, l'entreprise X vient d'être créée. Son bilan d'ouverture est le suivant :

Bilan d’ouverture au 01-01-2009
Actif
Passif
Immobilisations corporelles
50 000
Capital
50 000
Banques
20 000
Dettes de financement
35 000
Caisses
15 000


Total
85 000
Total
85 000

Le 02-01, l'entreprise X achète 3.000 dhs de mobilier de bureau par chèque bancaire. Quel est l'effet sur le bilan ?
* Les immobilisations corporelles devraient augmenter de 3.000
* La banque devrait baisser du même montant

Cette opération a pour conséquence de changer la situation de l'entreprise.

Des dizaines, voire des centaines d'autres opérations auront la même conséquence sur la situation de l'entreprise et partant sur son bilan.

Dans la réalité, il est impossible de construire après chaque opération réalisée par l’entreprise un nouveau bilan qui traduirait la nouvelle situation de l'entreprise ; d'où la nécessité d'éclater le bilan et le CPC en comptes.
Les variations de chaque élément du bilan et du CPC sont traitées à part, dans ce qu'on appelle le « compte ».


Le compte est un tableau qui permet d'inscrire les opérations réalisées par une entreprise.

Comme pour le bilan, par convention, le côté gauche du compte est réservé aux emplois, le côté droit aux ressources.

Le côté gauche s'appelle « débit », le côté droit s'appelle « crédit ». La différence entre le total débit et le total crédit s'appelle « solde ».

·          Si TD>TC  Þle solde est débiteur
·          Si TD< TC Þle solde est créditeur

Pour chaque période, le compte doit faire ressortir le solde au début de la période, le total des mouvements débit et crédit de la période et le solde en fin de période.

Exemple de présentation du compte

Débit
Crédit
Date
Libellés
Sommes
Date
libellés
Sommes
Date de l’opération
Intitulé de l’opération
Montant de l’opération
Date de l’opération
Intitulé de l’opération
Montant de l’opération

Généralement, on recourt à la présentation schématique « T » du compte


Exemple :

Débit
Banques

Crédit

Solde au début de la période
Solde initial
30000





5000





1000
500



Mouvements débit
3500
600

Mouvements crédit


300
1800





100
8500




Total débit
34900
16400

Total crédit




18500

Solde final
Solde débiteur






Fin de période


Il existe deux catégories de compte

-          les comptes de situation inscrits au bilan et qui comprennent tous les comptes compris dans les classes 1 à 5 du plan comptable.
-          les comptes de gestion inscrits au CPC regroupés dans les classes 6 et 7 du Plan comptable.

Comme on l'a déjà vu, chaque opération comptable de l'entreprise traduit une ressource et un emploi. Les ressources sont inscrites au crédit du compte et les emplois au débit du compte.

Les ressources sont constituées par les fonds reçus des associés, les emprunts obtenus, les crédits accordés par les tiers, les ventes réalisées... ; on peut donc considérer comme ressources les comptes du passif et de produits.

Les emplois sont constitués par les acquisitions d'équipement, les achats de marchandises, les salaires payés…

Þ On peut donc considérer comme emplois les comptes d'actif et de charges,

* Les comptes d'actif et de charges fonctionnent de la même manière :


Débit
Crédit

Augmentation de l’actif
Baisse de l’actif
Augmentation des charges
Baisse des charges

Les comptes d'actif et de charges sont débités quand on considère que l'opération fait augmenter l'actif et les charges de l'entreprise. Ils sont crédités quand l'opération fait baisser l'actif et les charges.

Les comptes de passif et de produits fonctionnent également de la même manière :

Débit
Crédit

Baisse du passif
Augmentation du passif
Baisse des produits
Augmentation des produits

Les comptes du passif et des produits sont crédités quand on considère que l’opération fait augmenter le passif et les produits de l’entreprise.
Ils sont débités quand l’opération fait baisser le passif et les produits de l'entreprise.





Exemple: Ventes de marchandises pour 2.000 dhs, moitié en espèces et moitié par chèque bancaire.

Il s'agit là d'une opération comptable qui fait intervenir trois comptes: un compte de produits et deux comptes d'actif.

D       ventes de marchandises       C

D    Banques     C

D        caisses        C


2000

1000


1000










Remarquons qu'une opération comptable fait intervenir au moins deux comptes.

* Quand on débite un compte, on crédite au moins un autre compte
* Quand on crédite un compte, on débite au moins un autre compte
* Total débit = Total un crédit

Il s'agit là du principe de la partie double

Exemple: Fonctionnement du compte « caisses »

Présenter le compte « caisses » relatif à la période allant du 05-04 au 05-05


Le 05-04
l’entreprise possède en caisse 20000 dhs
Le 07-04
elle achète au comptant contre espèces des marchandises pour 5000 dhs
Le 10-04
Elle vend contre espèces des marchandises pour 7000 dhs
Le 15-04
elle paie ses salariés 10 000 dhs en espèces
Le 20-04
Elle règle la facture de telephone8000 dhs en espèces  
Le 22-04
Elle règle la facture d’électricité 650 dhs en espèces
Le 27-04
Elle reçoit 2000 dhs d’un client en espèces
Le 30-40
Elle règle une dette fournisseur 3500 dhs en espèces
Le 05-05
Elle règle le loyer 2500 dhs en espèces



D                                            caisses                                      C
SI: 20.000
5000
7000
10000
2000
800

650

3500

2500
29000
22450

SD : 6550













II : L'organisation et les supports comptables

Pour enregistrer les opérations comptables, on doit normalement respecter le cheminement suivant :

Pièces comptables
      Livre journal
     Grand-Livre
   Balance
       Etats de synthèses (Bilan-CPC)


Est un document qui sert de base à la circulation de l'information comptable (facture, chèque…)


Est un registre dans lequel les opérations effectuées par l'entreprise sont enregistrées par l'entreprise.
Chronologiquement. Il constitue la mémoire comptable


Date de l’opération


N° de compte
Intitulé des comptes débités
Sommes débit
Sommes crédit


Intitulé des comptes crédités



Libellé de l’opération








Exemple :
Le 01-09-09
Ventes de marchandises 20000 dhs, ¾ par chèque, ¼ en espèces, Fac n° F10
Le 05-09-09
Retrait de la banque pour alimenter la caisse 2000, bordereau de retrait de la banque n°50
Le 10-09-09
Acquisition d’un micro-ordinateur par chèque 10560, chèq. N° 1366
Le 15-10-09
Achats de marchandises à crédit 5000

TAF : Passer les écritures comptables dans le livre journal



01-09



5141
Banques


15000

5161
Caisses


5000

7111
Ventes de marchandises

20.000

Facture F10




05-09



5161
Caisses


2000

5141


Banques

2000

Bordereau n°50




10-09



2355
Matériel informatique
10560

5141
Banques

10560

Chèque n°1366




15-09



6111
Achats de marchandises
5000

4421
Fournisseurs

5000

Recouvrement des créances



Remarquerons que le total débit est toujours égal au total crédit. Le livre journal permet de vérifier que le principe de la partie double est respecté.


Est un registre où sont reportées toutes les écritures du livre-journal dans des comptes tels qu'ils sont définis par le plan comptable.

Les comptes du grand-livre portent des numéros et sont classés selon l'ordre du plan comptable

Exemple: Reporter les écritures du livre journal dans le grand-livre

* Comptes de la classe 2

D                           2355matériel informatique                     C
10560

Total mvts débit 10560


SD : 10560
Total débit 10560
Total crédit 10560


* Comptes de la classe 4

D                                4411fournissuers                              C

5000

Total mvts débit 5000

SC : 5000
Total débit 5000
Total crédit 5000

* Comptes de la classe 5

D                              5141 Banques                                    C
15000
2000

10560
Total mvts débit 15000
Total mvts débit 12560

SC : 2440
Total débit 15000
Total crédit 15000

D                             5161 caisses                                       C
2000

5000

Total mvts débit 7000


SD : 7000
Total débit 7000
Total crédit 7000

* Comptes de la classe 6

D                            6111 achats de marchandises                       C
5000

Total mvts débit 7000


SD : 5000
Total débit 5000
Total crédit 5000

* Comptes de la classe 7

D                        7111 ventes de marchandises                           C

20000



Total mvts crédit 20000
SC : 20000

Total débit 20000
Total crédit 20000


4- La Balance

La balance des comptes constitue le prolongement du grand-livre. En effet, les informations du grand-livre sont reprises, selon un classement ordonné, en fonction de la numérotation du plan comptable, de tous les comptes qui figurent au grand-livre

Pour chaque compte, il s'agit de reprendre le solde initial, les mouvements débit et crédit de la période et le solde final

Exemple :

N° des comptes
Nom des comptes
Soldes de début de 1:Période (SI)
Mouvements de la Période
Soldes de fin de Période (SF)








2355
Matériel informatique


10.560

10.5601

4411
Fournisseurs



5.000


5141
Banques


15.000
12.560


5161
Caisses



7.000



6111
Achats de marchandises


5.000



7111
Ventes de marchandises



20.000



TOTAUX


37.560
37.560




La balance constitue un instrument de contrôle comptable puisqu'elle permet de vérifier le respect le principe de la partie double, et ce à travers les égalités suivantes :

·      Total des soldes débiteurs de début période = Total des soldes créditeurs de fin de période
·      Total des mouvements débits de la période
·      Total des mouvements crédits de la période
·      Total des soldes débiteurs de fin de période = Total des soldes créditeurs de fin de période

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

جميع الحقوق محفوضة لذى | السياسة الخصوصية | Contact US | إتصل بنا

تطوير : العصامي